Du au

JUIN JUILLET AOUT SEPTEMBRE OCTOBRE NOVEMBRE DECEMBRE 2015




05/01
2015

Happy new year from New York

Oui nous sommes arrivés le jour du 31 vers 15 heures afin de fêter ce nouvel an avec les cousins de Philippe. Cela a été un beau réveillon du jour de l’an à New York dans une maison chaude avec douche. Quel confort après ces 5 derniers jours très durs avec bien sûr des vents contraires des courant dans le nez et un froid omniprésent qui vous glace les os.
Une navigation pénible au ras des hauts fonds afin de diminuer la force du courant contraire et a veiller sur « maxsea » en permanence.
Mais bon c’est fait maintenant nous visitons NY en long en large et en travers a pieds of course contrairement a l’habitude des new yorkais qui ne se déplacent qu’en auto ou en subway.
Nous on fait de la rando avec Phil sous le froid la pluie mais on s’en fiche on regarde on s’émerveille de ses building, de ses pubs géantes sur les écrans de la surface d’une piscine olympique.

On prépare la job list qui permettra de faire un retour vers l’Europe afin que le bateau soit prêt pour le mois d’avril. Moi je vais rentrer dans qqs jours tandis que phil va rester certainement ici à Landing marina liberty qui se trouve à 500 mètres de la célèbre statue. C'est d’ailleurs la marina d’ou partent tous les bateaux pour les records de la traversée de l'Atlantique avec les Joyon, dick, le Cleach, Tabarly etc...
Plein cœur de NY a qqs minutes en subway.
Une magnifique marina bien équipée avec un service haut de gamme et des personnels de qualité et très sympa.
Notre anglais américanisé s’améliore de jour en jour et nous rencontrons encore un grand nombre de navigateur américain écossais français et autres avec qui nous partageons de bons moments.

Alors bien sur nous pensons à vous les routeurs les amis qui nous ont suivis et aidés dans notre petit périple.

Pendant la navigation il y a eu des moments ou je me demandais ce que je faisais là à lutter contre les éléments mais maintenant j’avoue que mon jugement a déjà changé en me disant c’était top de faire ca et c’est une sacré belle expérience à tous les niveaux.

A mon retour sur Paris je vais monter un petit film vidéo et diaporama afin de pouvoir transmettre notre voyage et nos expériences.

Je pense à vous la bas en France certain vieux renard au ski d’autre au boulot d’autre devant leur matériel médical ou devant leur machine à coudre les voiles.
Bandes de veinards même si je suis heureux d'être ici aux US à voir tant de choses si différentes de notre culture latino-française.

Voila les amis je vais poster qqs nouvelles photos sur Facebook afin de vous montrer tout ca !

Grosses bises à tous

Vincent




18/01
2015

Que reste t-il...

Il ne reste plus qu'une idée de voyage, une aventure que des marins ou des montagnards pourront reproduire, améliorer, affiner, une aventure moderne, entre deux pays, deux mondes si différents.
Après quelques randonnées dans le massif de Manhattan, Vincent s'en retourne en France, les valises pleines et le cœur gros, c'était dans le métro quand nos regards se sont une dernière fois croisés. Dans quelques heures, il sera au dessus de l'océan et certainement qu'il repensera à ce long voyage en survolant la mer.
Compagnon du risque et de l'extrême, ensemble nous sommes allés jusqu'au bout de l'aventure. Je revois la proue du bateau s'enfoncer dans le noir d'une nuit sans étoile, seul le bruit de l'eau nous rappelait que nous ne nous sommes pas égarés dans le vide.

Je revois ton regard désespéré face à un vent trop prés et des vagues trop hautes, le bateau qui tombe comme de sa hauteur à par terre le fracas de la chute qui nous retourne les tripes. Au milieu de la mer, là, comme un homme se voit à l'envers, subir mais ne pas tomber. La montagne m'a plusieurs fois mis dans cette situation, des situations bien pires encore, mais là, tout est nouveau pour moi, alors l'apprenti marin que je suis observe en silence.
Je te revois Vincent prendre la barre sous la pluie et les grosses vagues t'inonder, je revois cette masse rouge et jaune, le bout de ton nez et tes lunettes. Dans ces moments, je ne savais pas où était ma place, je me sentais un peu mal à l'aise dans mes vêtements secs, je restais prêt, disponible, pour n'importe quelle tache et j'étais content quand il fallait aller sur l'avant du bateau.
Le jour où tu as cassé tes lunettes, je n'ai pas pu m’empêcher de penser à mon compagnon de cordée Serge ROSSO. Nous étions en Patagonie dans du mauvais temps, encore, une centaine de mètres sous le sommet ; Je le vois donner des coups de piolets dans le rocher, il hurlait de ne plus rien y voir, ses lunettes étaient embuées et le masque par dessus était obligatoire à cause du vent. Comme avec toi, on avait tout de même atteint le sommet, il s'appelait CERRO PENITANT. Le notre c'est NEW YORK.

Rappelles toi bien de ce beau matin d'hiver si froid sur le bateau, avec au loin les tours de Manhattan... Rappelles toi bien huit mois avant, un joli matin de printemps... Ces montagnes, ces îles, cet Océan, le souvenir d'une cordée sur l'eau... Et celui d'un bateau.

Je m'en retourne vers le port rejoindre le petit bateau pris dans la glace.




11/05
2015

Le mot de Philippe

A...Z VOILE. C'est de là que toute mon aventure a pris forme. A...Z VOILE, c'est la cabane du pêcheur, le petit café du matin, la bonne humeur journalière et toute la paix que peut dégager ces lieux. C'était mes débuts, j'étais l'alpiniste perdu au milieu des bouts et autres spis et grands voiles étalées sur le planché comme des ailes d'oiseaux blessés. Tout ce qui est abîmé est réparé, un véritable bras de fer contre la force du vent.

Le jour du départ est proche, les vents sont pour nous. Maxime est arrivé a New York City et ensemble nous allons traverser l'Océan, il y aura Pierrick qui sera du voyage jusqu'au Bermudes, ensuite nous rejoindrons les Acores et la France.

VINCENT n'a pas quitté l'équipe, il est absent ; le temps de se refaire comme l'on dit, curieux et passionné il nous suivra de loin. Parmi les dessins d'enfants qui décorent EIXURIT, sur l'étrave avant du petit bateau, trois petits poissons frétillent... Ce sont les poissons de JADE, ma petite fille. Grand père court le monde et rassemble de belles histoires qu'il pourra (le plus tard possible) raconter devant la cheminée.

Je parlerai d'un hiver à New York, dans une Marina face à Manhattan. Ma vielle couverture ramenée du Canada sur les épaules à l'heure du souper. Les soirées glaciales, seul en fond de cale a lire des histoires de pirates ou écrire la mienne quelque part...

La mer berce mes souvenirs et m'inspire pour de nouvelles aventures.




13/05
2015

Le départ

Tous les amis de « Landing Liberty Marina » sont là pour fêter notre départ, un pot de l'amitié qui me rappelle la magnifique ambiance de celui d’ Hendaye avec l'Association des usagers du port par un beau jour d’octobre, New York était notre sommet encore bien lointain…

Ce soir l’eau ne gèle plus sur le ponton, l’hiver glacial n’est plus qu’un souvenir, l’océan s’ouvre vers un chemin de liberté, au loin la France…




16/05
2015

Des nouvelles de l'Eixurit

Plus que 245 miles pour arriver aux Bermudes !

Phil, Maxime et Pierrick traversent une zone bien calme... Ils s'amarinent en douceur !

Ils devraient arriver lundi soir ou mardi.




17/05
2015

En direct de l'Eixurit

En langage téléphone satellite ca donne ça : mer belle, courant "abo", pris gros poisson ! peu de vent, les Bermudes lundi.

On s'en doute,les conditions sont bien plus cool qu'à l'aller ! ..Jolie traversée de mise en bouche .

Encore 120 miles




19/05
2015

Le trio de marins de l'Eixurit est arrivé à bon port hier soir aux Bermudes.

Une belle traversée sous le signe d'une joyeuse humeur à bord. Il y a toujours une canne à pêche dans le sillage de l'Eixurit, Phil a retrouvé son tablier de cuistot pour préparer les belles prises, 2mn à la poêle,une pointe de piment d'Espelette...

Pierrick qui fabrique le meilleur chocolat du monde (ou presque...) s'en est retourné aujourd'hui à New York, cette traversée a scellé une belle amitié avec Phil.

Les conditions de navigations ont été bien changeantes, d'un joli portant pour quitter les cotes des US, ils se sont encalminés pour finir par 10 à 12 noeuds ; c'est qu'il avance ce Pogo 30 quand on lui donne du vent !

Phil et Maxime repartent demain, direction les Acores... Si les satellites tournent rond, les photos devraient bientôt arriver




29/05
2015

Des nouvelles fraîches !
Pas de vent, on devient des chefs au échec, on a regardé tous les films du disc dur...l'hydro de "watt and sea" fonctionne super bien !
Menu du jour, sushis de daurade coryphène...
Les prochains jours devraient leur amener un doux portant, pour atteindre les Acores qui sont encore à 750 miles.




06/06
2015

Après une petite halte à Santa Cruz del Florés ( ile des Acores) pour éviter un méchant coup de vent, Phil et Maxime viennent de larguer les amarres, direction Horta bien sur !

Port mythique, le rendez Vous de tout ceux qui traversent l'atlantique, fort à parier que l'ambiance sera bien plus animée qu'en novembre.

Retrouver ceux qui les avaient si bien accueillis, passer chez Peter, jeter un coup d'oeil au dessin de l'Eixurit parmi les milliers d'autres signatures d'un voyage au travers des mers et rajouter un sommet à PPNY, le fameux et insolite Pico, montagne solitaire au milieu de l'océan, un sacré emploi du temps... Puis reprendre la mer direction la France... Et comme disent les vieux montagnards "ta course elle est finit quand tu bois la bibine".

Pour l'Eixurit les vacances ce sera à son port d'attache Saint Cyprien, le temps que Philippe dessine une nouvelle ligne élégante sur le globe entre mers et montagnes...




21/06
2015

CADIZ, une tranche de mer de plus que j'étale et des tartines de souvenirs qui s'empilent. Nous sommes bien en été, j'avais oublié cette saison. Un été dans les rues de CADIZ, CADIZ la belle, CADIZ la magnifique, où les femmes en fleur rajoutent de la couleur dans ses rues piétonnes. Un vraie été plein de chaleur et de vents rapportés par les voiles de ceux qui rentrent des quatre coins de l'océan. Imaginez les drakkars viking qui ont débarqués en 856, les voiles de Christophe Colomb, qui quittent le port et Magellan qui se fait la belle...tout ça sous le même couché de soleil que je vois du haut des remparts, un grand rond rouge qui tombe sur l'océan comme un fruit trop mur qui disparaît dans l'azur...La carte postale vient d'être posté, tout le respect que j'ai pour les vrais aventuriers d'un autre temps y sont inscrit mais il n'existe pas de mot assez puissant pour l'exprimer ...1718 des corsaires de la république se battent à dix contre un, à coup de hache et de canon au milieu du pacifique...certains d'entre eux ont traversé toute la France à pied pour rejoindre la mer et s'embarquer vers l'inconnu. Après plusieurs mois ou années, certains d'entre eux ont retrouvé leurs maisons ... L'aventure au long court et sans moyens motorisés, nourriture biologique, écologie.... Il y a 7 million d'année TOUMAÏ...j'étais là.




24/06
2015

L'Eixurit a quitté Malaga ce matin, Cartagena se profile à l'horizon, navigation le long de la belle Andalousie...qui essaye encore de protéger quelques une de ses côtes...Phil va longer bientôt le Parc de Capo de Gata près d'Alméria, lieu magique où la dune de Monsul donne l'illusion d'être à 100 miles de tout lieu habité... Saint Cyprien et la fin de Perpignan New York n'ont jamais été aussi proche. Encore une petite semaine de navigation et l'Eixurit retrouvera sa place, face à AZ Voile, le début de cette histoire au long court




09/07
2015

Les belles histoires ont une fin, parait il...

Phil est redescendu de son sommet... l'Eixurit après 9000 milles a retrouvé son anneau au port de Saint Cyprien, ils étaient une poignée de copains à lui tendre les amarres, dont Vincent le compagnon de cette traversée difficile pour atteindre New York.

On va laisser Tronc poser ses valises en attendant son mot de la fin et qui sait peut être celui du début d'une nouvelle histoire.




10/07
2015

Perpignan / New york ou HRP+ (Haute randonnée pyrénéenne + plus traversée de l'atlantique) c'était une idée, un concept, une aventure au long court qui demande une infinie patience.

Merci pour vos petits mots et de tout le soutien de ceux qui ont cru en nous. Je n'ai jamais été seul, nous sommes une petite équipe et jusqu'au bout on a rien lâché.

MERCI...à la prochaine:)


ILS NOUS FONT CONFIANCE

Administration web du projet: Stef - Février 2014 - Tous droits réservés (Mentions légales)